Côte d’Ivoire-Guemon /Reprise des élections régionales/Les propositions d’Evariste Méambly à la CEI

S.A

Les élections  régionales dans la circonscription électorale N°18, région du Guémon se tiendront le 02 décembre 2023. Ainsi en a décidé la commission électorale indépendante (CEI). Cette décision de la CEI n’est pas l’avis d’Evariste Méambly. Candidat indépendant aux élections régionales du 2 septembre dernier, l’ancien  président du conseil régional  plaide pour le report de l’élection du 02 décembre prochain à une date ultérieure. L’annonce  a été faite le jeudi 9 novembre 2023  au siège de son groupe sis à Abidjan Marcory zone 4 par le candidat  indépendant lors d’une rencontre avec la presse. L’ancien député de Facobly suggère  que le scrutin se déroule  après la Can de football qu’organise la Côte d’Ivoire, du 13 janvier au 11 février 2024. «  Après l’organisation en Février 2024 par notre pays, de la Coupe d’Afrique des Nations par exemple. Cela permettrait à la CEI d’avoir le temps nécessaire de lever toutes les anomalies afin d’organiser un scrutin transparent, équitable et surtout crédible », explique le candidat.  L’homme d’Affaires et homme politique dans un courrier adressé au président de la CEI, fait remarquer que depuis 2011, plusieurs élections (législatives et régionales) ont été reprises dans l’ensemble de la région du Guemon. Un état de fait qu’Evariste Méambly trouve regrettable.  Pour lui, la CEI locale n’est pas exempt de reproche.  C’est la raison pourquoi, il suggère des mesures adéquates pour une reprise sans ambages de l’élection des conseillers régionaux dans le GUEMON.  Evariste Méambly propose le remplacement de tous les agents électoraux des bureaux de vote dans les départements de Facobly, KOUIBLY, BANGOLO et DUEKOUE, accusés selon lui par des chefs de village ; des populations ainsi que par ses représentants dans les bureaux de vote de bourrer les urnes. Les agents électoraux sont aussi accusés par le camp Méambly d’orienter les électeurs vers d’autres bureaux de vote afin de faire voter des inconnus à leur place. « L’exemple du président de la CEI départementale de KOUIBLY, répondant au nom de DEA GONEBO André, qui est agent à la mairie de KOUIBLY sous le matricule 2000-01-D, donc très proche et sous l’autorité du maire sortant, lui-même candidat, en est une illustration. Nous sollicitons  la révocation du Président de la CEI départementale ainsi que celle de son vice-président pour leur partialité constatée et avérée au profit de certains candidats lors du dernier scrutin contesté », affirme-t-il. Par ailleurs, le candidat indépendant propose l’affichage effectif des listes électorales dans l’ordre alphabétique à l’entrée des bureaux de vote bien avant le scrutin, en plus des listes mises à la disposition des représentants de la CEI, afin de mieux orienter les électeurs avant le scrutin et éviter ainsi des bousculades et autres échauffourées, le jour du vote ; la distribution des cartes d’électeurs par la CEI elle-même, une semaine avant le scrutin et non par un agent quelconque de l’administration comme ce fut le cas du premier adjoint au maire de KOUIBLY qui distribuait les cartes d’électeurs à KOUIBLY Commune ; la mis à disposition les cartes d’électeurs non distribuées dans les Bureaux de Vote le jour du scrutin comme indiqué et comme ce fut le cas par le passé ; la possibilité pour les  détenteurs des nouvelles Carte Nationale Identité (CNI) de voter en toute quiétude, vu les difficultés constatées qu’un bon nombre de tablettes avaient à les identifier lors du précédent scrutin il dénonce la défaillance récurrente des tablettes qui doit être réglée, en permettant aux représentants des candidats de vérifier les cartes d’électeurs et leur présence sur la liste en même temps que les agents électoraux avant le vote, pour garantir la fiabilité de l’identité des électeurs mais également pour éviter que des électeurs soient renvoyés abusivement ou que des indésirables votent à leur place ; le renforcement perceptible de la présence des forces de l’ordre pour :rassurer les populations qui sont parfois intimidées et violentées pour les empêcher de voter ; la dissuasion  des contrevenants aux règles du jeu électoral, qui même en grand nombre ne pourront pas mener à bien leur basse besogne ; la sécurisation du transport des urnes des bureaux de vote vers les CEI locales et régionales afin d’éviter leur saccage, leur vol ou leur bourrage éventuel en cours de route.  « Nous attirons l’attention du président de la CEI sur le fait que si ces préoccupations légitimes soulevées par les populations ne sont pas prises en compte et résolues, elles pourraient conduire aux mêmes conséquences que celles observées en septembre dernier. La crédibilité et la sincérité du scrutin en découlent », affirme le candidat dans un courrier adressé à l’institution.

S.A.S

COURRIER REPORT DATE ELECTION DU 02 DEC 23 DS LE GUEMON ok 07 11 23

  1. MEAMBLY TIE EVARISTE EDOUARD

CANDIDAT INDEPENDANT A L’ELECTION DU 02 SEPTEMBRE 2023 DES CONSEILLERS REGIONAUX DE LA CIRCONSCRIPTION ELECTORALE N°018, REGION DU GUEMON.

DEPUTE DE 2012 A 2016 PUIS DE 2016 A 2020.

PRESIDENT DE LA REGION DU GUEMON DE 2013 A 2018.

16 BP 983 ABIDJAN 16

CEL : 07 07 84 74 82

TEL : 27 21 24 16 25

Email : meamblyevariste2017@gmail.com / evariste.meambly@groupemeambly.com

 

 COURRIER

 

Abidjan, le 08 Novembre 2023

 

A

MonsieurIbrahimKOULIBALY-KUIBIERT

Magistrat Hors Hiérarchie

 Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI)

……………………………………….

 

 

Objet :Notre suggestion pour le report de l’élection du 02 Décembre 2023.

 

Monsieur le Président,

Nous nous permettons de vous adresser ce courrier en notre double qualité de candidat indépendant à l’élection des conseillers régionaux du scrutin du 02 Septembre 2023 et d’ancien président de la région du GUEMON pour la période 2013-2018.

Monsieur le Président,

Qu’il nous soit permis tout d’abord, de vous adresser nos vives félicitations pour le travail abattu depuis le 02 Octobre 2019, date de votre prise de fonction à la tête de cette institution

Monsieur le Président,

Nous venonspar la présente, suggérer le report de la date de la reprise de l’élection des conseillers régionaux dans la circonscription électorale N°18, Région du GUEMON, pour les raisons que nous nous proposons de vous exposer ci-après.

- Advertisement -

Avant tout, il nous semble important de vous préciser que depuis 2011, nous avons participé à huit (08) élections dans la Région du GUEMONtant pour les législatives que pour les régionales. De ce fait, nous estimons humblement bénéficier d’une certaine connaissance du terrain dans cette partie du pays, et ce, après deux mandatures à l’Assemblée Nationale de 2012 à 2016 puis de 2016 à 2020,et enfin,pour avoir été le tout premier président de la région du GUEMON durant la période 2013-2018.

Toutefois, depuis 2011, à notre grand regret et avec une profonde humiliation, nous avons assisté à plusieurs reprises des élections législatives et régionales dans l’ensemble de la région.

En 2011, dans le cadre de l’élection législative dans le département de FACOBLY, il y a eu trois (03) reprises du scrutin.                  Ceci est inédit dans l’histoire électorale de notre pays.

Pour l’élection des conseillers régionaux de la région du GUEMON en 2018, nous avonségalement vu le scrutin être repris par deux (02) fois.

Cet état de fait est ainsi devenu la regrettable marque déposée de notre Région, lors des élections locales.

Pour nous, ces comportements déshonorants, qui sont aux antipodes de notre culture WÊ (qui se veut hospitalière et paisible dans tous ses aspects) doivent cesser.

 

 

Monsieur le président,

Nous sollicitonsde votre noble institution, qu’elle prenne des mesures adéquates pour une reprise sans ambages de l’élection des conseillers régionaux dans le GUEMON. Ainsi, nous souhaitons vous faire les propositions suivantes :

1/ Le remplacement de tous les agents électoraux des bureaux de vote dans les départements deFACOBLY,

KOUIBLY, BANGOLO et DUEKOUE, qui ont été accusés par des chefs de village ; des populations ainsi que par nos représentants de bureaux de vote de bourrages des urnes et de remplissage des procès-verbaux au profit de certains candidats. Ils sont également accusés d’orienter les électeurs vers d’autres bureaux de vote afin de faire voter des inconnus à leur place. L’exemple du président de la CEI départementale de KOUIBLY, répondant au nom de DEA GONEBO André, qui est agent à la mairie de KOUIBLY sous le matricule 2000-01-D, donc très proche et sous l’autorité du maire sortant, lui-même candidat, en est une illustration. Nous sollicitons donc sa révocation de Présidentde la CEI départementale ainsi que celle de son vice-président pour leur partialité constatée et avérée au profit de certains candidats lors du dernier scrutin contesté.

 

2/ L’affichage effectif des listes électorales dans l’ordre alphabétique à l’entrée des bureaux de vote bien avant le scrutin,en plus des listesmises à la disposition des représentants de la CEI, afin de mieux orienter les électeurs avant le scrutinet éviter ainsi des bousculades et autres échauffourées, le jour du vote.

 

3/ La distribution des cartes d’électeurs par la CEI elle-même, une semaine avant le scrutin et non par un agent quelconque de l’administration comme ce fut le cas du premier adjoint au maire de KOUIBLY qui distribuait les cartes d’électeurs à KOUIBLY Commune.

4/ Mettre à disposition les cartes d’électeurs non distribuées dans les Bureaux de Vote le jour du scrutin comme indiqué et comme ce futle cas par le passé.

5/ Permettre aux détenteurs des nouvelles Carte Nationale Identité (CNI) de pouvoir voter en toute quiétude, vu les difficultés constatéesqu’unbon nombre de tablettes avaientà les identifier lors du précédent scrutin.

              6/ La défaillance récurrente des tablettes qui doit être réglée, en permettant aux représentants des candidats de vérifier les cartes d’électeurs et leur présence sur la liste en même temps que les agents électoraux avant le vote, pour garantir la fiabilité de l’identité des électeurs mais également pour éviter que des électeurs soient renvoyés abusivement ou que des indésirables votent à leur place.

 7/ Un renforcement perceptible de la présence des forces de l’ordre (police et/ou gendarmerie) pour :

  • Rassurer les populations qui sont parfois intimidées et violentées pour les empêcher de voter ;
  • Dissuader les contrevenants aux règles du jeu électoral, qui même en grand nombre ne pourront pas mener à bien leur basse besogne.
  • Sécuriser le transport des urnes des bureaux de vote vers les CEI locales et régionales afin d’éviter leur saccage, leur vol ou leur bourrage éventuel en cours de route.

 

Monsieur le Président,

Cette liste de propositions, loin d’être exhaustive, met en exergue les points les plus importants dont la prise en compte assurerait le bon déroulement du scrutinà reprendre dans la Région du GUEMON.

Nous attirons ainsi votre attention sur le fait que si ces préoccupations légitimes soulevées par les populations ne sont pas prises en compte et résolues, elles pourraient conduire aux mêmes conséquences que celles observées en septembre dernier.La crédibilité et la sincérité du scrutin en découlent.

Nous souhaitons également souligner que l’approche des fêtes de fin d’année dans la région crée généralement un climat d’insécurité supplémentaire, ce qui pourrait aggraver la situation. Il est essentiel de garantir la sécurité des populations et la stabilité de la région avant de procéder à de nouvelles élections.

 

 

En conséquence, nous suggérons instamment de voir reporter l’élection des conseillers régionaux dans la région du GUEMON, prévue pour le 02 Décembre 2023 à une date ultérieure, après l’organisation en Février 2024 par notre pays, de la Coupe d’Afrique des Nations par exemple. Cela permettrait à la CEI d’avoir le temps nécessaire de lever toutes les anomalies afin d’organiser un scrutin transparent, équitable et surtout crédible.

Nous espérons que notre institution la CEI, tiendra compte de ces préoccupations majeures et doléances, pour agir en faveur de la préservation de la démocratie et de la stabilité dans la région duGUEMON.

Assurés que vous comprendrez le bien-fondé de notre démarche et dans l’attente des dispositions idoines que vous voudriez bien prendre dans ce sens, nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la CEI,en l’expression de nos salutations distinguées.

 

MEAMBLY T. EVARISTE

 

 

Ampliations :

  • Le Conseil d’Etat.
  • Le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité.
  • Le Préfet de la Région du GUEMON.
  • Les Préfets des Départements de BANGOLO, KOUIBLY et FACOBLY
  • Les Elus de la Région du GUEMON.
  • Les Candidats à l’élection du 02 Décembre 2023 des Conseillers Régionaux dans la Région duGUEMON.
  • Les Partis politiques (RHDP – PDCI – PPA-CI – AIRD)

 

Visites sur la publication: 151
Nbre de visites aujourdhui 1
Total des visites: 313147
Partagez

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.