Côte d’Ivoire-Municipales et Régionales 2023 / le MGC honore ses alliés

Un petit déjeuner en famille politique et des discours pour faire avancer la Côte d’Ivoire. C’est que l’on a pu observer ce mercredi 15 novembre 2023, dans la cour du siège du Mouvement des Générations Capables (MGC). Simone Gbagbo, la présidente du ce parti politique, y recevait des convives spéciaux pour un petit déjeuner qui a duré de 9h à 11h. Cette « rencontre familiale de partage » a rassemblé tous candidats, élus ou non, qui sont allés aux Municipales et aux Régionales avec, dans leur liste, des militants du MGC. Jean-Marc Yacé de Cocody, Jacques Gabriel Ehouo du Plateau, Emou Akah Sylvzestre de Port-Bouët, Koné Tehfour d’Abobo, Kossonou Kobenan Honoré du Gontougo, Mme Bolou Jennifer de Gboguhé, Djédjé Robert Johann de Gagnoa, Amari Betey Pierre de Dabou, étaient présents avec, chacun, une délégation. Yohou Dia Houphouët de Yopougon, Aby Raoul de Marcory, Eligué A,goran de Maféré, Edoua Koutoua d’Adiaké, Langui Joachim de Oumé, et Sess Daniel des Grands ponts, se sont fait représenter par des membres de leur équipe respective. Le nombre de partenaires présents était d’environ 40 personnes.  Ils ont permis au MGC d’avoir deux adjointes au maire à Cocody et à Maféré, sept adjoints au Maire et trois conseillers régionaux.

« Je voudrais vous dire d’emblée que je suis fière, très fière de vous », a déclaré la présidente du MGC. Elle a ensuite expliqué que le but de cette rencontre est de se retrouver et de se féliciter mutuellement après l’expérience bécue dans le cadre des alliances tissées en vue des élections locales du 2 septembre 2023. « Nous savions que ces élections seraient très difficiles, eu égard aux nombreux dysfonctionnements qui émaillent notre système électoral depuis de nombreuses années. Cependant, nos partis, nos équipes, ont décidé d’y aller, non pas en victimes résignés mais en combattants résilients, engagés à affronter ce système complètement aux ordres du RHDP. Nous avons beaucoup appris du système. Nous avons même pu le vaincre par endroits. Nous en avons tiré beaucoup de leçons. Il nous reste à mieux nous organiser pour envisager collectivement les perspectives. Nous devons affiner davantage nos stratégies, entretenir nos forces et corriger nos faiblesses. Notre mission, dans les prochains jours, sera de renforcer nos liens et notre partenariat pour vaincre le RHDP aux échéances électorales de 2025 et de 2026. Cela passe par un combat collectif en vue d’obtenir une réforme en profondeur du système électoral », a-t-elle poursuivi.

Simone Gbagbo demande aux uns et aux autres de ne jamais perdre de vue l’impérieux engagement qu’impose l’Afrique et son devenir à savoir « développer, transformer l’âme humaine, la nature, la Terre et son environnement, conquérir la souveraineté, la sécurité, la prospérité. Aucune des générations que vous constituez, que nous mettons debout, ne pourra y échapper ».

- Advertisement -

Avant la présidente du MGC, Jean-Marc Yacé a traduit le plaisir qu’il a, avec tous les autres, de se retrouver aux côtés de Simone Ehivet Gbagbo. Citant Bintou Ouattara qui a épaté tout le monde par ses prestations durant les meetings, militante du MGC et 7e adjointe au maire de Cocody, il soutenu que « le MGC est un jeune parti mais avec un personnel d’expérience ».

La partie a été émaillée par les témoignages de Kpalpu Anicet, candidat à la Régionale du bas-Sassandra, et Kouamé Monson juliette, candidate à Maféré. Ils ont loué l’esprit de solidarité avec les partenaires et fait connaître les difficultés rencontrées lors de la campagne en pointant l’apport du MGC pour assurer la victoire collective.

Mme Traoré Mariam Epse Boété, conseillère municipale à Marcory, a souhaité, au nom du MGC, la bienvenue aux uns et aux autres. Les alliés ont offert un présent à Simone Ehivet Gbagbo.

 

Paul D. Tayoroa

 

Visites sur la publication: 114
Nbre de visites aujourdhui 1
Total des visites: 312971
Partagez

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.