Maladie des yeux-Pourquoi le glaucome rend aveugle

Véritable problème de santé publique du fait de son taux de prévalence élevé, 4,6% en Côte d’Ivoire, le glaucome touche environ 67 millions de personnes dans le monde. Soit plus de trois fois la population Ivoirienne est atteinte de glaucome.
L’œil étant un organe sensible, les maladies des yeux sont à prendre au sérieux. Parmi les maladies des yeux pouvant entrainer de graves complications voir la cécité définitive, figure le glaucome.
Si la conjonctivites est la première maladie des yeux connue de tous, la cataracte, le glaucome restent deux pathologies qui impactent sur la vue et, pour certains, entrainent la cécité.
Comment contracte-t-on la maladie?
”La maladie peut-être congénitale, héréditaire ou peut survenir avec l’âge”, raconte docteur Sandrine Kimou. En outre , une personne atteinte de cataracte peut contracter le glaucome. Sangaré est infographe. Depuis une trentaine d’années, il travaille sur l’ordinateur qui, dans la plus part des cas n’est pas protégé contre la luminosité les yeux. ”Il y’a très longtemps je travaille sur l’ordinateur. Un jour j’ai commencé à ne plus bien voir. Ma vision devenait floue. Après une consultation, le médecin a découvert que j’avais la cataracte. J’ai donc subi une intervention chirurgicale d’un œil. Après ça, ma vision s’est un tant soi peu améliorée. J’ai subi plus tard, l’opération de l’autre œil. Cette fois, je voyais parfaitement. Après quelques années, j’ai commencé à ne pas bien voir au niveau d’un œil. Je suis reparti faire la consultation. C’est là que le médecin a décelé que j’avais un début de glaucome. L’œil gauche ne voit presque plus. Le médecin m’a prescrit un médicament, MONOPROST. Ce sont des gouttes qu’il faut mettre tous les jours à des heures précises dans les yeux”, témoigne l’infographe. Le glaucome, affirme l’ophtalmologue, ne se guérit pas. ”Je dois mettre les gouttes dans les yeux toute ma vie. Cela, a indiqué le médecin, empêchera l’évolution du glaucome. C’est ce que je fais”, explique Sangaré. Pour le médecin traitant, le glaucome dont souffre son patient est dû à une cataracte qu’il traine depuis de très longues années. ”Je mets les gouttes dans les yeux, ce depuis environ dix ans”, indique le malade.
Mme K.G est mal voyante. Elle ne peut se passer de ses lunettes pharmaceutique. Comment cela est-il arrivé? ”Si je ne porte pas de lunette, ma vision n’est pas nette. En plus de porter les lunettes, je mets des gouttes tous les soirs. C’est ce que mon médecin traitant m’a conseillé, après mon opération chirurgicale, en 1995 au CHR de Bouaké. Déjà en classe de CM2, j’avais des démangeaisons des yeux. Lesquels rougissaient. Je voyais beaucoup de couleurs comme si c’était l’arc-en-ciel. J’avais des migraines fréquentes, des difficultés de voir quand apparaissait le soleil ou les phares de voiture.
En classe de 3ème, j’ai dû arrêter les études, deux ans durant, du fait de mes maux d’yeux. Après mon opération des yeux, le médecin m’a conseillé de mettre des gouttes de MONOPROST à vie. Grâce à l’opération, je vois même si mon champ visuel est restreint. L’œil gauche voit à peine”, affirme Mme K.G.

Le glaucome, une maladie héréditaire

- Advertisement -

”Mon fils de 11 ans, a déjà la maladie. Il est suivi médicalement depuis l’âge de 5 ans. C’est à cet âge qu’on a découvert qu’il avait un début de glaucome. Selon une source proche de ma famille, mon grand-père, ma tante, ont perdu la vu longtemps avant de rendre l’âme. De quelle maladie souffraient-ils, je ne saurais le dire”, explique dame K.G.

La cataracte compliquée a entrainé le glaucome cataracte compliquée
Le glaucome n’est pas la seule maladie responsable de la cécité si le malade n’est pas suivi. Parmi les maladies des yeux les plus connues figure la cataracte. Enseignant de son état, Roger Kouassi a exercé longtems sans handicap. ”Nous étions en vacances. Je suis allé à Abidjan voir les parents. Nous étions à l’air libre en train de jouer aux dames quand soudainement, j’ai senti la poussière me tomber dans l’oeil comme si c’était un objet. Je n’ai pas frotté les yeux croyant que le mal était passager. Tout est parti de là. Après quoi, j’ai eu des maux de tête, des larmes qui coulent. J’ai fait des traitements mais rien n’y fit. Le mal ressentit sur un œil s’est ensuite ressenti sur l’autre œil. J’ai fait des consultations dans plusieurs centres et autres cliniques d’ophtalmologie sans avoir de solution. Selon le diagnostic médical,c’est une cataracte compliquée qui a entrainé les rétines touchées au point d’abimer l’œil”, a confié l’enseignant qui, depuis, a perdu la vue. Ils sont donc nombreux les personnes qui ignorent avoir cette maladie et qui, par la suite perdent pour certains, la vue.
Source Le franc-Tireur

 

Visites sur la publication: 118
Nbre de visites aujourdhui 2
Total des visites: 439146
Partagez

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.