Enrôlement et de distribution des cartes d’identité biométrique/Seulement 5.400.000 cartes produites de février 2020 à décembre 2022

L’opération d’enrôlement pour l’établissement des cartes nationales d’identité biométrique traine. Trois ans  après le lancement en février 2020, l’objectif fixé à l’opérateur technique n’est toujours pas atteint, Selmex et à l’Oneci, à savoir produire douze millions (12.000.000) de cartes par an n’a toujours pas été atteint. Seulement cinq millions quatre cents mille (5.400.000) de cartes biométriques produites. Ce qui donne un taux de 5%, largement en deçà  de l’objectif fixé. Quelles en sont les  raisons ? Qu’est-ce qui explique la longue attente observée dans l’attente de cartes  par  certains  pétitionnaires ? Ya-t-il un problème de conformité de documents ? Les documents administratifs fournis par certains pétitionnaires sont-ils faux ? Le coût de la carte biométrique qui est de 5500F serait-il élevé  pour de nombreux Ivoiriens au point où ils ne se bousculent pas? Chez le voisin du  Mali l’établissement de la carte d’identité nationale biométrique revient à 1700F. Il ya quelques années le directeur général de l’’Office National de l’Etat Civil et de l’Identification de Côte d’Ivoire (ONECI) d’alors avait prévu distribuer près de 6 millions de CNI d’ici à octobre 2020. Mieux, l’ONECI  s’était engagé  à prescrire après l’enrôlement  grâce à un dispositif technologique de pointe et dans un délai de 45 jours les cartes nationales d’identité. Les nombreuses demandes non validés ou qui tardent à être satisfaites seraient-elles le fait de documents non authentiques ? Dans de nombreux centres d’enrôlement, notamment à Yopougon, Bingerville, Cocody pour ne citer que ces centres que nous avons visités, des milliers de cartes attendent preneurs. Ces cartes  encore stockées dans les centres d’enrôlement seraient-elles due à une mauvaise distribution, à une ignorance des pétitionnaires ou un simple abandon des demandeurs ? Dans la région du Guemon où on note une population cible de 370.000 personnes concernées, du 17 février 2020 au 30 décembre 2022, seulement 86. 626 soit 23, 41% se sont fait enrôlées. 54.243 pétitionnaires se sont présentées  pour  le renouvellement de leurs cartes nationales d’identité biométrique, 32.383 personnes ont formulé la demande d’acquisition de la nouvelle demande de cartes d’identité biométrique. S’agissant des disponibles, cela concerne 67207 demandeurs et 59.284 ont été distribuées. Soit 88, 21%. Reste encore 7923 cartes à distribuées. Alors question. Pourquoi les Ivoiriens trainent les pas ? Pour rappel, le contrat de l’opérateur technique, Selmex a une duré de douze ans. Il prend donc fin en 2031.

- Advertisement -

Avec cette lenteur  observée dans l’établissement  des cartes d’identité biométriques, on pourrait avoir d’ici 2025, année de l’élection présidentielle, une bonne partie des Ivoiriens sans carte nationale d’identité biométriques. Le  recensement de 2021 stipule que la population Ivoirienne dépasse 29millions d’habitants et que les sont moins de vingt millions.

In Le Nouveau Regard

Visites sur la publication: 713
Nbre de visites aujourdhui 2
Total des visites: 438541
Partagez

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.